Nos réalisations

Cet aperçu sur plus de trois décennies de présence au Mali et à Sangha en particulier vous éclairera sur la diversité des modes d’actions déployés et les 4 thématiques principalement abordées : La santé, l’eau, l’éducation et l’aide au développement.

Les thèmes

La santé

40% des grossesses ne bénéficient d’aucun suivi et seulement un accouchement sur 4 a lieu au sein d’une structure médicale.
Nous contribuons inlassablement à la poursuite des progrès sanitaires et à la sensibilisation des populations à la prévention.

L'eau et l'agriculture

Partout nous traquons l’eau qui donne la vie et combat la désertification.
Nous construisons puits, forages , barrages, qui sont indispensables à la survie quotidienne.

L'éducation

Une moitié seulement des enfants est scolarisée en primaire.
Le taux d’alphabétisation des adultes atteint juste les 30%.
Nous soutenons l’accès à l’instruction dès le plus jeune âge.

L'aide au développement

L’autonomie des femmes est un défi à relever sans relâche.
Nous avons créé 12 coopératives gérées par les femmes des villages concernés. Cette initiative contribue à freiner l’exode rural et l’émigration.

Plus de 30 ans d'intervention

1982

Envois de médicaments (qui se poursuivent au long des années)

1982

Envoi de fournitures scolaires (qui se poursuivent au long des années)

Construction d’un local « pharmacie » et d’un local ajouté à la « maternité ».

1984

Eclairage solaire de la maternité

1984

Achat de céréales à deux reprises (grave pénurie due à la sécheresse).

Le Comité d’Aide à Sangha lauréat d’une bourse au forum de la coopération volontaire à Agen.

1985

Forage d’un puits profond (90 mètres).

1985
1986

Installation de la citerne pour le puits et d’une pompe solaire.

1986
1987

Construction en deux tranches du barrage de Tomolonou (avec « Ingénieurs Sans Frontières »).

1987

Le Comité d’Aide à Sangha obtient l’agrément de la Fondation de France.

1988

Aide à la création d’une coopérative agricole.

1988

Financement d’un deuxième barrage (Nakomo, avec la Mission de Bandiagara).

Restauration de l’école (chantier de jeunes franco-africains).

1989

Installation d’un moulin à mil.

1989

Financement d’un puits à Bandiagara

Le Comité d’Aide à Sangha lauréat de la Fondation Raoul Follereau au forum de coopération volontaire d’Agen.

1990

Installation d’un médecin Dogon à Sangha.

1990

Aide au financement du barrage de Pélou (avec la mission de Bandiagara).

1991

Construction et équipement d’une classe neuve.

1991

Construction et équipement d’un bloc opératoire.

Financement de deux puits dans les villages de la falaise, creusés par A.F.R.I.C.A.

1992

Construction de deux classes.

1992

Financement d’un puits pour un village de la falaise.

Etudes pour un nouveau barrage.

1993

Rehaussement et extension du barrage de Tereli.

1993
1994

Construction d’une classe à Sangha.

1994

Construction d’un dispensaire au village de Kamba, distant d’une quinzaine de kilomètres.

Installation d’un générateur et d’un climatiseur pour le dispensaire de Sangha

Financement de trois puits dans la falaise.

1995

Construction d’une cinquième classe à Sangha et électrification du dispensaire (avec des panneaux solaires).

1995
1996

Construction de la sixième classe à Sangha et mobilier scolaire pour la cinquième.

1996

Création d’une bibliothèque à Sangha pour les enfants à la demande des enseignants

Construction d’un bloc de trois classes à Kamba.

1997

Mobilier scolaire pour la première classe de Kamba pour la rentrée d’octobre 1997.

1997

Chapes pour les trois classes construites de Kamba.

Réparation des panneaux solaires de la pompe de Sangha.

Financement de 4 puits dans la falaise.

1998

Mobilier scolaire pour ouverture de la deuxième classe de Kamba. Réparation à l’école de Sangha.

1998

Construction de latrines pour l’école de Kamba.

Microcrédit pour deux associations (l’une de forgerons et l’autre des femmes pour maraîchage).

1999

Début de construction d’un second bloc de 3 classes à Kamba. Mobilier scolaire pour la 3ème classe de Kamba. Eclairage à l’école de Sangha.

1999

Microcrédit Association « Ama Ogobara » des femmes à Sangha Ogol Leye pour artisanat

2000

Fin de la construction du second bloc de 3 classes à Kamba. Mobilier scolaire pour la quatrième classe de kamba.
Envoi important de livres en vue d’alimenter la bibliothèque

2000

Banque de prêts des hommes à Sangha, banques de prêts associations des femmes d’Ogol Dâh.

2001

Équipement de la cinquième classe de kamba.

2001

Équipement de deux moulins à mil pour les femmes de Tiogou et Dini.

Banque de prêts et semences association des femmes de Dini

2002

Equipement sixième et dernière classe de Kamba.
Un enseignant vacataire à l’école de Kamba.

2002

Etudes préliminaires géotechniques pour un barrage sur le site de Tabomou (env. 8 km de Sangha).

Banques de prêts et semences aux associations des femmes de Sangui, Inguélé et Kamba Sendé

Equipement de deux moulins à mil pour les villages de Sangui et Inguélé.

2003

Lancement projet forage de Kamba

2003

Remplacement vacataire à l’école de Kamba

Banque de prêts et semences avec une nouvelle association avec les femmes de Diamini N’Goura

2004

Salaire pour un enseignant vacataire à l’école de Kamba

2004

Banque de prêts et semences avec une nouvelle association avec les femmes de Tireli « Birébadio » du quartier Komo-Ago

Forage de Kamba (70 m) – mise en service d’une pompe manuelle fournie par la  » Fondation Dogon »

Démarrage formation animatrice pour le jardin d’enfants de Sangha

2005

Banque de prêts et semences avec trois nouvelles association avec les femmes de Barou-Kou, Bongo, et Kamba Ganda-Kilémon.

2005

Achèvement de la formation des 2 animatrices pour l’ouverture du jardin d’enfants à Sangha

Aide et prêt à L’association « Djiguitoukoun » de Sévaré pour la création d’une unité de production de farine « MISOLA »

Début construction du seuil rizicole à Ogol Dâh

2006

Fin de la construction et mise en exploitation du seuil rizicole à Ogol Dâh

2006

Envoi important de médicaments en collaboration avec  » Missions et Développement  » et « Terres d’Amitiés »

Equipement d’une classe en mobilier scolaire pour l’école de Banani

2 nouvelles associations pour le micro crédit sont créées, l’une avec les femmes de Kamba Sarémé (petits commerces), l’autre avec les femmes de Pignari Pâ (artisanat et petits commerces)

2007

Démarrage du barrage d’Arou 

Les barrages sont généralement des budgets assez lourds pour nous c’est la raison pour laquelle ces travaux sont échelonnés sur 2 années.

2007

Fournitures scolaires plus importantes que les autres années en particulier fourniture de livres et cartes de géographie (réclamée depuis longtemps)

2008

Lancement du projet de rénovation des écoles fondamentales A et B de Sangha (2 fois 6 classes) – Projet important financièrement étalé sur 3 ans.

2008

Finition du barrage d’Arou et rehaussement de la margelle du puits.

Rénovation école B à Sangha – Bâtiment 1 de 3 classes.

2009

Poursuite de la rénovation des écoles de Sangha : École B – Bâtiment 2 de 3 classes

2009

Participation à la rénovation du barrage « Griaule » avec « Allones Sangha Devenir » et la ville d’Allones jumelées à Sangha

2010

Poursuite du programme de rénovation de écoles de Sangha : École A – Bâtiment 1 et 2 de 3 classes chacun

2010

Dotation importante en fournitures scolaires pour Sangha A et B, Kamba et Ireli

2011

Année d’observation et de réflexion pour étendre nos actions vers des villages démunis d’autant plus que les 3 exercices précédents ont été largement déficitaires du fait de l’importance des travaux pour remettre à niveau les écoles de Sangha.

2011

Ouverture du jardin d’enfants à Sangha (2 classes de 15 élèves) en 2009

Arrivée d’un nouveau médecin à Sangha Gouro Dicko

Rappel

Outre les principales actions mentionnées ci-dessus, chaque année des médicaments sont expédiés avec la collaboration de « Missions et Développement » suivant les besoins exprimés par le médecin du centre de santé de Sangha. Les écoles de Sangha et Kamba voire de Tireli et Ireli sont approvisionnées en fourniture scolaire achetées à Bamako ou Mopti et depuis 2005 directement sur le marché de Sangha.

2012

Aide alimentaire d’urgence (mil pour 4 000 €]

2012

Envoi de médicaments (2 000 €)

Inscription de nos actions dans le cadre du Plan de Développement Economique, Social et Culturel (PDSEC) de la mairie de Sangha

2013

Organisation de 3 représentations exceptionnelles par la troupe Awa de Sangha au théâtre Claude Lévi-Strauss du musée du quai Branly – Jacques Chirac

2013

Envoi de médicaments à l’hôpital de Sangha (4 000 €)

Déménagement du siège social dans les Yvelines

2014

Envoi de médicaments à l’hôpital de Sangha (4 000 €)

2014

Tournée de suivi des 14 coopératives de femmes (microcrédit) par Orcine Dolo, achat d’une mobylette

Augmentation de fonds pour 3 associations de femmes et achat de peignes à carder

2015

Formation de 2 matrones à Bandiagara, elles seront présentes dans les villages de Diallo et Koko et desserviront plusieurs villages alentours.

2015

Engagement d’un partenariat durable avec l’YCID (conseil départemental des Yvelines)

Etudes sur la construction de dispositifs de lutte contre l’avancée du désert. Budget largement hors d’atteinte pour le CAS même avec partenaire sérieux.

2016

Construction de 2 périmètres maraîchers de 2 ha, enclos comprenant chacun 2 puits ou puisards, dans les villages de Bolimba et Baboye (projet 2015 à 2017)

2016

Journée Notre Terre organisée à Rambouillet sur le thème de la préservation des ressources agricoles avec des questions prégnantes en France et au Mali : diminution des surfaces agricoles, approvisionnement et qualité des semences…

2017

Réflexion sur des actions de communication à entreprendre pour élargir notre base adhérent et donateur

2017

Inventaire des fondations et partenaires potentiels pour cofinancer nos actions au pays Dogon

Fin de la construction des 2 périmètres maraîchers

2018

Refondation du site Internet du Comité, diffusion large d’une plaquette de présentation

2018

Etude sur la construction de 2 cases de santé pour les matrones formées en 2015-16

Faire un don

Avec chaque don, nous augmentons nos capacités d’autofinancement pour obtenir des subventions auprès des fondations et partenaires financiers. Pour chaque euro collecté, nous obtenons 2 à 5 euros auprès de ces organismes.

Important : 66% de vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu (dans la limite de 20% du revenu imposable).
Un don de 100 € revient ainsi à 34 €. Le taux est porté à 75% pour l’impôt sur la fortune immobilière (dans la limite de 50 000 €).

Contribuer autrement ?

Partagez sur les réseaux
Share on facebook
Share on twitter
Parlez-en sur votre blog
Partagez par email
Share on email

Mentions légales  –  Plan du site  –  Réalisé par Into The Why